Finance nos prochaines actions

Notre mouvement citoyen ne reçoit pas d'argent magique. Pour financer nos actions, mieux les anticiper et être en capacité d’en lancer de nouvelles, nous comptons en grande partie sur le soutien financier de notre communauté !

2021 a été une année charnière.
Malgré le contexte de crise sanitaire, nous ne nous sommes pas démobilisé·es. Nous avons organisé deux grandes marches, les premières depuis 2019, pour dénoncer le manque d’ambition de la Loi Climat et exiger des politiques à la hauteur des enjeux climatiques. À Bagnolet, en partenariat avec le Front de Mères, nous avons inauguré Verdragon, la première maison d’écologie populaire en France. Nous nous sommes réuni·es cet été au Camp Climat, pour nous former, pour échanger, pour affirmer notre détermination commune à poursuivre le combat.

Nous n’avons pas non plus abandonné notre raison d'être.
Nous luttons pour préserver des conditions de vie décentes sur Terre pour toutes et tous. La lutte contre le dérèglement climatique ne doit pas s’arrêter et doit continuer à prendre de l'ampleur. La crise sanitaire et sociale que nous traversons est aussi la conséquence de la crise écologique. C’est pourquoi nous avons adapté nos actions mais nous ne les avons pas arrêtées. 
Nous avons désobéi à la loi pour nous opposer à l’implantation d’Amazon, qui détruit le climat et les emplois locaux. Nous n’avons raté aucune occasion de dénoncer haut et fort le gouvernement d’Emmanuel Macron, qui ne respecte même pas les objectifs qu’il s’est lui-même fixés en matière de réduction des émissions de CO2. Nous avons travaillé avec des parents d’élèves pour alerter sur la pollution de l’air dont leurs enfants sont victimes aux abords de leur école à Paris. 

Nous avons obtenu des victoires
Avec notre action contre le projet de construction du Terminal 4 de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, nous avons réussi à mettre la question du climat et de la reconversion des emplois au centre du débat sur le secteur aéronautique. 7 de nos activistes sont passé·es devant un tribunal et ont été relaxé·es, des dizaines d'autres font face à une répression démesurée de l’État. Au total, nous avons reçu presque 100 000 euros d’amendes pour avoir alerté sur la nécessité de changer radicalement nos modes de déplacement.
Tout cela est une grande réussite, mais face à l’urgence, ça reste encore insuffisant. Nous avons besoin d’actes ambitieux, au plus vite. Et c’est grâce au soutien financier de nos donateur·ices que nous pouvons continuer à agir.

Les dons sont vitaux pour notre mouvement
Ce soutien nous permet de dénoncer l’inaction climatique des décideurs et de proposer des solutions alternatives concrètes. C’est grâce à des gens comme toi que nous pouvons tenir ce rôle car la très grande partie de nos ressources provient des dons de citoyen·nes engagé·es. Ces dons permettent d’embaucher des salarié·es qui structurent le mouvement, de payer le loyer de la Base, d'assumer les frais juridiques liés à nos actions de désobéissance civile et, surtout, de financer des mobilisations pour que le climat et la justice sociale deviennent une priorité.
Nos dépenses & financements

Nous reposons sur tes dons !

Alternatiba Paris est un mouvement citoyen qui ne compte pas de milliardaires dans ses rangs. Ça, tu t’en doutais. Pour financer nos actions, mieux nous organiser et être en capacité de lancer de nouveaux projets, nous comptons en grande partie sur l’autofinancement. Un don régulier, même petit, nous aide à planifier nos actions et à pouvoir réagir rapidement s’il le faut.

Tu peux aussi nous soutenir par chèque en envoyant à 'Association Francilienne de soutien à Alternatiba' au 31, rue bichat 75010 Paris
A quoi servent les dons ?